Charlotte HUET
Psychologue Lille
Charlotte HUET
Psychologue Lille

Chacun y va de son commentaire.

On peut entendre chez les uns « Le sexe dans une relation de couple c’est très important ! Voir primordial! », et chez d’autres « Moi je ne trouve pas que ce soit le plus important, d’autres choses sont prioritaires », certains célibataires profitent de cette période pour multiplier les relations passagères, d’autres n’en ressentent pas forcément le besoin.

 

Qui a raison?

 

 

 

Le sexe est-il « bon »?

 

De nombreuses études viennent démontrer que le sexe est bon pour plusieurs raisons. 

 

Tout d’abord, il est bon pour la santé. En effet, cela reste un exercice plus ou moins sportif selon les couples, et donc il permet de faire fonctionner le coeur. Pendant l’acte, les pulsations du coeur augmentent, ce qui le fortifie.

Le sexe permettrait également de soulager la douleur. L’explication résiderait dans une hormone : l’ocytocine, sécrétée lors du rapport sexuel. Cette hormone permettrait également de réduire le stress et aurait un effet positif sur le moral.

 

Pour aller plus loin sur l'ocytocine :  http://sexes.blogs.liberation.fr/2010/06/17/drogue-de-lamour-ocytocine-cest-losmose-/.

 

Le sexe est aussi bon pour le couple puisqu’il permet un rapprochement intime, une complicité, la découverte de l’autre, de se rapprocher et pour certains il permet même de « se réconcilier sur l’oreiller ».

 

Le sexe pratiqué avec des partenaires multiples peut avoir des effets positifs sur la confiance en soi et sur l’apprentissage de la sexualité.

 

Il semble donc que le sexe présente beaucoup d’avantages.

 

Le sexe a aussi des côtés négatifs.

 

Cependant, de nombreuses variables individuelles sont à prendre en compte. 

 

Notre rapport au sexe dépend notamment de l’éducation sexuelle que nous avons reçue. De nos parents, du système scolaire, mais aussi des nombreuses idées injectées par la société.

L’éducation sexuelle est souvent très pauvre et axée sur la contraception et les infections sexuellement transmissibles. On ne nous dit pas à l’école comme ça peut être super de faire l’amour !

 

 

Les films porno ne viennent pas arranger les choses. Ils viennent inculquer aux jeunes de fausses croyances. Chez les hommes, l’idée d’une performance, une durée physiologiquement impossible ou l’idée d’une taille « normale » du pénis. Du côté des femmes, l’idée de devoir être tout le temps réceptives, à disposition, ou de devoir « s’exprimer » fortement. 

Ces croyance qu'on appelle "croyances dysfonctionnelles" vont venir faire émerger chez la personne des complexes, qui vont empêcher un épanouissement sexuel.

 

D'autres croyances peuvent émerger de par la société actuelle avec l'idée de faire l'amour "autant de fois par semaine", l'idée que l'orgasme doit être simultané, ou encore le "bon" nombre de partenaires sexuels qu'il faut avoir eu dans sa vie.

 

D’autres facteurs tels que des expériences antérieures négatives, pouvant aller jusqu’au traumatisme psychique (agression sexuelle), peuvent rendre difficiles les rapports sexuels.

 

 

Ainsi, le rapport au sexe diffère pour chacun dans son individualité mais aussi selon la periode de notre vie.

Le sexe apparait donc bon pour notre santé. Néanmoins, le côté négatif n’est pas négligeable lorsqu’il s’agit de complexes, de croyances parasites qui nous empêchent de nous épanouir, de lâcher-prise dans nos rapports à l'autre.