Charlotte HUET
Psychologue - Sexothérapeute Lille - Roubaix
Charlotte HUET
Psychologue - Sexothérapeute Lille - Roubaix

Le traumatisme psychique


Le traumatisme psychique

Le traumatisme psychique est l'effet sur le psychisme de certains événements qui vont entraîner une blessure du psychisme.

De manière spontanée et naturelle, une expérience douloureuse pourra, être transformée et progressivement s'intégrer dans l’histoire du sujet comme un épisode de vie. Cela est possible notamment grâce à la mobilisation des ressources personnelles et du soutien relationnel et social par exemple.

Mais l’atteinte, ou le risque d’atteinte, à l’intégrité physique ou psychique, peut, selon la nature de l’événement, la personnalité et le contexte de survenue, affecter le psychisme d’une personne (trauma veut dire percée) en provoquant une blessure : c’est là que l'on parle de traumatisme psychique.

 

En effet, au moment de la confrontation même avec l’événement :

- L’évènement entraîne le sujet dans un vécu « extra-ordinaire », hors de l’expérience habituelle, face au risque de la mort réel, imaginaire ou symbolique ; Les capacités de compréhension du sujet sont dépassées, submergées, les capacités d'action et de contrôle émotionnel ne sont pas mobilisables et cela s'accompagne d'un sentiment d'impuissance. 


- La victime se trouve en état de choc psychologique, bouleversée par une situation qui la renvoie à une vulnérabilité extrême ainsi qu'à une insécurité physique et psychologique.
Elle perd ainsi la possibilité d'être active à ce moment-là face à son environnement et au monde. Cela s'accompagne d'un sentiment intense de perte de contrôle, d’horreur, d’impuissance, et de risque de mort imminente.


- Le vécu, les émotions violentes ainsi déclenchées, débordent alors complètement les capacités de gestion et d’intégration naturelles du cerveau et du psychisme, rendant cette expérience complètement indigeste et toxique. On parle de "stress dépassé". Les éléments de l’expérience sont alors brutalement stockés  (images, sensations physiques, pensées, émotions), se trouvent désorganisés et en rupture d’association avec les autres représentations mentales du sujet, avec ses souvenirs.

La thérapie par l'EMDR est tout particulièrement indiquée lorsque l'on traverse ce type de trouble.

 

Lorsqu'un tel événement survient, il est possible par la suite de développer ce que l'on appelle un "syndrome de stress post traumatique. 

 

Ce phénomène peut survenir que l'on ait été directement exposé ou le témoin direct d'un ou plusieurs événements traumatiques, en apprenant qu’un ou plusieurs événements traumatiques sont arrivés à un membre de la famille proche ou à un ami proche. Dans les cas de mort effective ou de menace de mort, l’événement doit avoir été violent ou accidentel. ou encore lorsque l'on a été exposé de manière répétée ou extrême aux événements traumatiques.

On retrouve dans ce trouble les symptômes suivants : 

- Souvenirs répétitifs, involontaires et envahissants du ou des événements traumatiques provoquant un sentiment de détresse
- Rêves répétitifs provoquant un sentiment de détresse dans lesquels le contenu et/ou les émotions sont liés à l’événement
- Réactions dissociatives (p. ex., flashbacks) où l’individu se sent/agit comme si l’événement allait se reproduire

- Sentiment intense ou prolongé de détresse psychique lors de l’exposition à des stimuli internes ou externes
- Réactions physiologiques marquées lors de l’exposition à des indices internes ou externes pouvant évoquer l’événement traumatique.

 

Mais un événement traumatique peut ne pas déboucher sur un trouble de stress post traumatique. Pour autant, d'autres phénomènes, d'autres conséquences peuvent rejaillir dans la vie du sujet avec un lien direct ou plus flou. 

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.